Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Where is my bus? (PV Maiara)

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1Where is my bus? (PV Maiara) Empty Where is my bus? (PV Maiara) le Mer 27 Aoû - 13:46

Sarah Taylor

Sarah Taylor
    (( admin ))
    death is peaceful, easy. life's harder

Where is my bus?

Le soleil tombait doucement sur Albuquerque, laissant s'étendre le long de la ligne d'horizon un magnifique dégradé de couleurs chaudes. Les couchers de soleil étaient également beaux en France, mais différents. Ici, le terrain était plus hostile. Et plus familier à la fois. Rachel ne se lassait pas de ce spectacle. Elle savait pourtant qu'il le fallait pas se laisser distraire. Son bus était censé passer dans une minute et et elle était encore à une centaine de mètres de l'arrêt. Elle ferait mieux de ne pas le rater si elle comptait rentrer avant la nuit.

La jeune fille venait de passer toute la soirée à la bibliothèque. Elle devait rattraper le retard que le report de son retour lui avait fait accumuler. Elle savait très bien que si elle décrochait dès maintenant, elle était bonne pour être la traine toute l'année et Rachel détestait figurer dans le bas du classement. A vrai dire, elle détestait être autre chose que première. Pourtant, elle s'accommodait souvent de la deuxième ou troisième place, son perfectionnisme l'empêchant de se mettre au travail. Quoi qu'il en soit, la procrastination n'avait pas eu raison d'elle ce jour là.

Elle arriva finalement à l'arrêt, essoufflée. Pas de bus à l'horizon. Toutefois, l'abri était bondé. Soulagée, elle se cala contre la paroi et scruta les alentours. Son regard se promenait d'individu en individu. Elle s'amusait à deviner leur personnalité, leur histoire, à analyser leur posture et leur comportement. Elle faisait souvent ça pour s'occuper.

Dix minutes plus tard, toujours aucun signe du véhicule de transport en commun. La jeune file jeta un regard à son portable. Son seuil de patience était faible et pour cause, elle venait de s'enfiler un chapitre entier de mathématiques.


- Où est ce satané bus? Le premier qui répond "in the kitchen", je le tue.

Rachel réalisa que ce qu'elle venait dire était plutôt froid et pouvait être mal pris. Elle esquissa donc un léger sourire, histoire de faire comprendre aux autres que c'était juste son humour à deux balles. La miss leva le menton et remarqua que quelques personnes commençaient à se disperser. Génial. Elle n'avait franchement pas envie de rentrer à pied ni d'attendre le prochain bus. En effet, elle risquait de rater sa série du soir et ça, c'était un drame.


_________________

    Sarah T.
    One flight down
    There's a song on low
    And your mind just picked up on the sound
    Now you know you're wrong
    Because it drifts like smoke
    And it's been there playing all along
    Now you know
    Now you know.

Where is my bus? (PV Maiara) 29et2bp
Voir le profil de l'utilisateur http://breaking-free.forumactif.org/breaking-free-has-one-too-f4

2Where is my bus? (PV Maiara) Empty Re: Where is my bus? (PV Maiara) le Mer 27 Aoû - 15:00

Lauren Strauss

Lauren Strauss
used member - get your rank ?
Ah, les enfants… Maia aimait les enfants. Enfin, les bébés! Les tout petits bébés encore assez sages et innocents pour ne pas faire les pires crasses du monde, les pires blagues stupides, cruelles, vraiment pas sympas… Maia aimait ces enfants là! Après les cours, Brian avait mit un point d’honneur à ce que sa fille rende visite à Colleen, l’infirmière et « future employée » de son bébé à lui. Il voulait qu’elle rencontre les enfants dont elle s’occuperait parce que ça se faisait et qu’il était plus judicieux de prendre un peu la température avant de s’engouffrer littéralement dans la cage aux fauves. Maia remerciait son père de lui avoir forcé un peu la main, à cette heure. Une fois arrivée devant chez Melle Hartigan, Maia n’hésita pas. Elle prit son courage à deux mains et frappa à la porte sans attendre, c’était inutile de tourner autours du pot. Elle fut, alors, surprise de constater que Colleen avait de bons goûts en matière de garçon, son fiancé (ou mari, elle ne savait pas) était beau comme un Dieu et le fait que Colleen soit un pure bombe la rendait encore plus jalouse de la jeune femme mais enfin, c’est la vie, son heure viendrait! Colleen et Charli étaient vraiment gentils et Maia se sentaient plutôt bien chez eux. Quand le premier contact avec les enfants se fit, Maia était joyeuse… c’est vrai, qu’est-ce qu’ils étaient mignons! Mais quand Preston, le fils diabolique, s’approcha de Maia histoire de lui faire un bisou sur la joue, Maia regretta amèrement de ne pas avoir amenée un imperméable : Ce petit monstre qui n’était pas plus haut que trois pommes et donc, pas vraiment plus petit que Maia (^^) n’avait pas trouvé plus hilarant que de lui vider en plein sur son nouveau « graphic tee » sa compote fraise/banana à l’odeur nauséabonde….Aaah…Maia aimait vraiment les enfants, vraiment-vraiment!

Ses mésaventures chez les Howson/Hartigan étant terminées, Maia déambulait dans Albuquerque l’esprit en fouillis, la tête en ébullition : Devait-elle accepter le baby-sitting pour la jolie infimière? Oui, ce n’était qu’une première approche et la petite semblait calme et comme Colleen lui avait dit que, 3 soirs par semaine, Preston ne serait pas présent, pour des raisons qu‘elle ignorait encore… C’était parfait! Elle pourrait, premièrement préparer une vengeance cruelle et deuxièmement ne pas s’inquiéter plus que ça des relations qu’elle pourrait tisser avec le petit. Descendant les marches du parc qu’elle venait de traverser, Maia fronça le nez en inhalant l’odeur de son tee-shirt taché qui ne ressemblait plus à rien et s’arrêtant un moment roula des yeux en prenant conscience de la distance qui la séparait encore de sa jolie maison. C’était loin et le soleil menaçait de disparaître d’ici quelques minutes… oh, non, elle n’avait pas peur de se retrouver seule dans les rues… mais, elle n’était pas loin de chez Adam Brooks ce qui la fit grimacer à l’idée de le croiser, lui et son air suffisant, dégoûtant et …rhha, roulant des yeux et haussant les épaules comme ci elle voulait se convaincre qu’elle ne le croiserait pas, la brunette prit tout de même l’initiative de rejoindre l’arrêt de bus à quelques pas d’elle : Marcher c’est bien, prendre le bus…mmm, c’est mieux!

L’arrêt de bus était bondé, comme à chaque fois que Maia passait à proximité pour ainsi dire. Ralentissant le pas une fois arrivé près de l’immense arrêt, la jeune fille lança des regards furtifs à tout les occupants et tenta de se faire une petite place sous la structure de verre. Se retrouver coincée entres un jardinier en salopette et une mamie râleuse n’était pas ce que Maia préférait mais il en était ainsi et s’adossant à la structure glacée de l’arrêt la fit reprendre ses esprits et se décaler du jardinier qui la regardait d’un mauvais œil. Tout était plutôt calme et le fait que personne n’échange de parole commençait à être pesant et Maia ne pu s’empêcher de remercier silencieusement (pour ne pas gêner la populasse) la jeune fille qui lança une remarque plutôt drôle mais cinglante. Personne autours d’elle ne réagit à l’intervention de la jeune fille alors que Maia, elle, étouffa un léger rire et dû se résigner à vite le stopper quand le jardinier la regarda avec des yeux de serial killer et sa pelle boueuse à la main.

Voir le profil de l'utilisateur http://breaking-free.forumactif.org/breaking-free-has-one-too-f4

3Where is my bus? (PV Maiara) Empty Re: Where is my bus? (PV Maiara) le Mer 27 Aoû - 15:29

Sarah Taylor

Sarah Taylor
    (( admin ))
    death is peaceful, easy. life's harder

Rachel scruta quelques instants les réactions de ses voisins d'abri d'autobus. Entre la vieille qui avait pris un air outré et un psychopathe au visage barbouillé de terre séché qui la foudroyait de ses yeux globuleux de truite des rivières, la jeune fille crut déceler un rire étouffé, ce qui la conforta dans son talent d'humoriste légendaire.

L'arrêt de bus commençait à se vider. Nombre des ex-futurs-voyageurs préféraient vraisemblablement prendre un taxi ou rentrer à pied. Elle aurait bien pu envisager ces options mais elle habitait à plusieurs kilomètres de là et avait un sac rempli de manuels tous plus lourds les uns que les autres. Oui, la culture c'est du sport. Quant au taxi, elle trouvait un peu inutile, voire aberrant de dépenser 20 dollars pour parcourir une si courte distance. Encore des vieilles habitudes de gosse des classes moyennes que sa mère la priait d'abandonner sous prétexte qu'il fallait qu'elle se comporte à l'image de son compte bancaire. Toutefois, Rachel jugeait nécessaire de conserver ces façons de vivre. En effet, à l'allure où Thelma claquait l'argent qu'elle avait gagné à la loterie, la famille se retrouverait bientôt dans le rouge.

Le ciel était peint de couleurs majestueuses mais sombres qui lui rappelaient les ciels apocalyptique qu'elle avait pu voir dans certains films. Rachel attendrait le prochain bus, qui ne tarderait pas à venir.. à moins que tous les chauffeurs ne se soient passé le mot pour l'empêcher de regarder sa série. A ce moment là, elle n'aurait plus qu'à se traîner jusqu'à son appartement à travers les ruelles sombres et dangereuses de la ville, qui devenaient pendant la nuit le repère d'étranges personnages sous substances plus ou moins licites, ce qui les pousse fréquemment à se déplacer en effectuant des sauts de biches ou autres facéties plus ou moins interdites aux mineurs.

Rachel regarda à nouveau son portable. Et m*rde, la batterie venait de la lâcher. Malheur. La jeune fille était une véritable obsessionnelle de la pendule. Elle s'adressa donc à l'assistance qui ne se composait désormais plus que de quelques personnes.


- Est-ce que quelqu'un aurait l'amabilité de me donner l'heure?

Elle ponctua sa demande d'un sourire "Email Diamant", tout en s'asseyant sur le coin du banc que la fameuse vieille grabataire venait de délaisser pour rejoindre l'avant du trottoir et partir à la chasse au taxi. La jeune fille jeta un regard furtif au ciel qui devenait de plus en plus sombre. La nuit n'allait pas tarder à tomber.


_________________

    Sarah T.
    One flight down
    There's a song on low
    And your mind just picked up on the sound
    Now you know you're wrong
    Because it drifts like smoke
    And it's been there playing all along
    Now you know
    Now you know.

Where is my bus? (PV Maiara) 29et2bp
Voir le profil de l'utilisateur http://breaking-free.forumactif.org/breaking-free-has-one-too-f4

4Where is my bus? (PV Maiara) Empty Re: Where is my bus? (PV Maiara) le Mer 27 Aoû - 19:32

Lauren Strauss

Lauren Strauss
used member - get your rank ?
Le jardinier grommelait et Maia commençait à grelotter. Il ne faisait pas vraiment froid à Albuquerque mais la compote fraise/banane qu’elle avait sur le tee-shirt lui collait au ventre et lui donnait la sensation d’être mouillée, c’était étrange. Son voisin d’arrêt la regarda un moment. Maia se força à sourire histoire de ne pas paraître impolie et fut soudain soulagée quand le jardinier quitta sa place pour partir vers d’autres horizons. La jeune brunette n’était pas de celle qui critique sans connaître ou se moque par plaisir… mais là, elle avait été un peu obligée de penser du mal de l’homme. Il lui faisait peur pour être honnête et le fait qu’il soit parti donna des ailes à Maia qui se tourna vers la jeune fille d‘à peut près son âge… celle qui avait lancée la seule parole de ces 2 dernières minutes.

Tout les occupants de l’arrêt commençaient à prendre leurs jambes à leur cou et Maia les suivit du regard, souriant à ceux qui la regardait en passant. Son père devait s’inquiéter, non? Maia haussa les épaules… il n’avait qu’à l’attendre quand il l’avait déposé devant les Howson/Hartigan! Il était bien gentil le Brian mais il n’avait même pas demandée à Maia comment elle rentrerait après son « entretien ». Enfin, elle ne lui en voulait pas… pas vraiment, en tout cas. Se redressant et tirant sur son tee-shirt à la compote, Maia grimaça en s’approchant du banc et s’assit sans vraiment se soucier du reste qui était debout. La jeune fille à ses côtés demanda si quelqu'un pouvait lui donner l’heure. L’adolescente remit rapidement une mèche de cheveux derrière son oreille et sortie de son sac son téléphone portable.


- Mmm…19h30!

Tournant son joli minois vers la jeune fille, Maia opina du chef comme pour confirmer ses dires et gardant son mobile bien étroitement serré entres ses doigts. Autours, il ne restait plus que trois occupants avec Maia et la jeune fille et la brunette soupira légèrement en regardant cette fois devant elle. La Latina préféra alors rester silencieuse, ce qui était plutôt rare venant de s’elle, mais enfin… en aucun cas elle ne voulait déranger les personnes attendant avec elle… même si, décidément, elle trouvait tout ce silence un peu trop lourd à son goût.

Voir le profil de l'utilisateur http://breaking-free.forumactif.org/breaking-free-has-one-too-f4

5Where is my bus? (PV Maiara) Empty Re: Where is my bus? (PV Maiara) le Jeu 28 Aoû - 3:10

Sarah Taylor

Sarah Taylor
    (( admin ))
    death is peaceful, easy. life's harder

Rachel jetait des regards furtifs autour d'elle. Le psychopathe terreux venait de s'en aller vers d'autres horizons, emmenant avec lui sa pelle dégoûtante. Quant aux autres, ils ne semblaient pas décidés non plus à lui tenir compagnie, et partaient un par un dans des directions opposées. La jeune fille remit correctement le bouton de son chemisier de marque française qui était sur le point de se défaire.

Elle remarqua alors qu'une jeune fille s'apprêtait à lui répondre, celle là même qui avait semblé apprécier sa remarque acerbe. Elle se tourna donc vers elle, attendant qu'elle lui annonce l'heure qu'il était. Rachel essaya par la même occasion de deviner quelle âge elle pouvait bien avoir. C'était difficile à dire, probablement une ou deux années de moins qu'elle. Elle était sans doute au lycée. Toutefois, Rachel ne l'avait jamais aperçue. Elle avait sûrement intégré l'établissement pendant son absence.

19h30. La jeune fille opina du chef pour marquer qu'elle avait intégré l'information. Elle n'était pas prête d'arriver à temps pour sa série. Tant pis, elle se débrouillerait pour la voir sur internet. Ah, les nouvelles technologies. Elle s'adressa quand même à la miss pour la remercier. Un peu de politesse dans ce monde, non mais!


- Merci!

Rachel la gratifia d'un petit sourire, puis se recala sur son banc. En s'écoutant parler, elle remarqua qu'elle avait pris un léger accent français. C'était assez courant chez elle. A chaque fois qu'elle partait pour une région ou une destination où la langue ou la prononciation était différente, Rachel s'adaptait et modifiait sa façon de parler. Une fois de retour au bercail, cette particularité disparaissait rapidement, bien heureusement.

Elle sentit alors une légère odeur de banane arriver jusqu'à ses narines. Oui, elle avait un odorat surdéveloppé, surtout à ce moment du mois. Elle remonta le filet olfactif et se rendit compte qu'il émanait du t-shirt de la demoiselle qui lui avait donné l'heure quelques secondes plus tôt. Ce dernier était tâché sur une surface non négligeable. La jeune fille esquissa un sourire. Elle se rappelait de l'époque où elle adorait renverser sa nourriture sur les fringues de ses parents. Petite, Rachel était une véritable tornade. La miss décida alors d'utiliser ce détail pour amorcer une conversation. Elle lui lança donc désignant la tâche du menton:


- Petit frère?

Sur le point de rajouter quelque chose du style "ah, quelle décadence, les gosses ne savent plus manger correctement de nos jours", Rachel se ravisa. Si jamais son interlocutrice s'était tâchée toute seule comme une grande, elle risquait de mal le prendre. La miss se mit alors à fouiller dans son sac, à la recherche de son labello préféré supposé la sauver de l'enfer des lèvres gercées.


_________________

    Sarah T.
    One flight down
    There's a song on low
    And your mind just picked up on the sound
    Now you know you're wrong
    Because it drifts like smoke
    And it's been there playing all along
    Now you know
    Now you know.

Where is my bus? (PV Maiara) 29et2bp
Voir le profil de l'utilisateur http://breaking-free.forumactif.org/breaking-free-has-one-too-f4

6Where is my bus? (PV Maiara) Empty Re: Where is my bus? (PV Maiara) le Sam 30 Aoû - 15:46

Lauren Strauss

Lauren Strauss
used member - get your rank ?
Albuquerque était vraiment une jolie ville et même si ce n’était que la lumière des réverbères qui éclairait la douce ville, Maia lui trouvait un charme assez certain. Washington aussi, était une belle ville mais trop… oppressante. Maia se trouvait définitivement mieux à Albuquerque. La raison lui était inconnue mais le fait que Albuquerque soit une ancienne ville espagnole et que sa mère lui manquait beaucoup devait y être pour quelque choses. Enfin. Souriant avec retard au merci de la jeune fille à ses côtés, Maia détourna le regard du bâtiment devant elle et remit une mèche de cheveux derrière son oreille. Maintenant, elles n’étaient plus que deux et la jeune Maia soupira légèrement, croisant les jambes quand la jeune fille l’interpella à nouveau. Un petit frère? Maia suivit le geste furtif de la jeune fille qui désignait son tee-shirt du menton… oh, elle comprenait mieux maintenant et c’est dans un demi sourire et tirant sur son top, qu’elle répondit :

- Mmh… Baby-sitting!

La Latina regarda avec horreur son superbe tee-shirt un long moment. Non, elle n’avait pas de petit frère. Aurait-elle voulu en avoir, des frères et sœurs? Elle n’était pas certaine. Ce n’était pas de l’égoïsme mais peut-être que le divorce de ses parents ne se serait pas passé aussi bien si ils avaient été plusieurs, c’était ce qui chiffonnait Maia. Sinon, partager ses jouets avec un autre enfant? Oui! Bien sûr, qu’elle aurait voulu. Prenant une petite moue alors, Maia lâcha avec exaspération son pauvre tee-shirt et regarda la jeune fille à côté d’elle. La conversation était presque lancée, elle pouvait se permettre de l’engager sur un autre sujet et c’est en plissant les yeux que Maia s’empressa de le faire.

- Tu es à East High, non?

La brunette ne la connaissait pas, même de vue, mais la jeune fille semblait assez jeune alors… cela ne coûtait rien de demander! Et puis, cela permettait à Maia de faire la connaissance de quelqu’un d’autre, c’était toujours bon à prendre!

Voir le profil de l'utilisateur http://breaking-free.forumactif.org/breaking-free-has-one-too-f4

7Where is my bus? (PV Maiara) Empty Re: Where is my bus? (PV Maiara) le Sam 30 Aoû - 20:19

Sarah Taylor

Sarah Taylor
    (( admin ))
    death is peaceful, easy. life's harder

Du baby-sitting.. Rachel grimaça. Elle aimait les gosses, certes, mais à condition qu'ils marchent au pas. De plus, elle avait horreur de rendre des comptes aux autres.. et les parents étaient peut-être les clients les plus exigeants. Bref, elle n'en ferait vraiment qu'en cas d'absolue nécessité financière. Et en ce moment, c'était loin d'être le cas..

Et oui, la jeune fille était une riche. Une riche. Ces mots sonnaient tellement faux à ses oreilles, et la faisaient souvent doucement rire. C'était pathétique, mais cette soudaine rentrée d'argent était probablement la pire chose qui lui était jamais arrivé. Ces dollars lui avaient fait perdre sa famille, ses amis, et un peu de son identité. Si seulement elle pouvait s'en débarrasser et tout arranger.. Elle ne pouvait pas.

Bref. Rachel sourit légèrement à son interlocutrice.


- Sérieusement, ils devraient classer le baby-sitting dans les métiers à risque!

La miss lui demanda si elle était à East High. Elle en déduit donc qu'elle devait probablement y être aussi. De toute façon, depuis la fusion avec Forgrow View, presque tous les jeunes des environs étaient réunis dans cet établissement et cela avait créé un sacré bordel dans le lycée. Tout le monde en parlait dans les couloirs. Rachel, elle, n'en avait pas grand chose à faire. A vrai dire, c'était le dernier de ses soucis. Elle avait du mal à comprendre pourquoi on en faisait une affaire d'Etat.

Elle s'enquit de répondre à la miss, tout en remettant une mèche de ses cheveux derrière ses oreilles.

- Oui, en dernière année. Et toi?

Rachel releva la tête. Elle était soulagée d'être enfin en dernière année. Soulagée d'être dans la dernière ligne droite avant la liberté. Elle se sentait tellement coincée, obligée de vivre comme une gamine alors qu'elle n'en était plus une depuis longtemps, de prétendre qu'elle n'avait pas de soucis parce que les autres de son âge ne comprendraient pas, de faire semblant de s'intéresser à des choses et des gens dont elle se foutait complètement. Elle avait souvent envie de crier, très fort, de casser tout ce qui se trouvait sur son passage et d'envoyer les débris par les fenêtres. Mais elle ne le faisait pas. Parce que ça ne se faisait pas, c'est tout. Elle préférait vivre pour l'avenir.. demain, tout irait mieux. Forcement.

La nuit était tombée et un faible vent s'était levé sur la ville. Elles étaient seules à présent. Rachel avait l'étrange impression d'être hors du temps, entre deux mondes. Alors que la brise lui caressait les cheveux, qu'un air de The Sleeping Years dans la tête résonnait dans sa tête, elle se sentait presque bien.


_________________

    Sarah T.
    One flight down
    There's a song on low
    And your mind just picked up on the sound
    Now you know you're wrong
    Because it drifts like smoke
    And it's been there playing all along
    Now you know
    Now you know.

Where is my bus? (PV Maiara) 29et2bp
Voir le profil de l'utilisateur http://breaking-free.forumactif.org/breaking-free-has-one-too-f4

8Where is my bus? (PV Maiara) Empty Re: Where is my bus? (PV Maiara) le Sam 30 Aoû - 22:09

Lauren Strauss

Lauren Strauss
used member - get your rank ?
Maia fronça le nez aux paroles de la jeune fille. Elle n’avait jamais fait de baby-sitting auparavant… beaucoup de ses amis en avait fait à Washington mais elle, non. Elle ne savait pas trop pourquoi d’ailleurs mais le fait que ses parents la trouvent trop jeune était sans doutes un facteur qui pesait lourd dans la balance et Maia avait aussi tendance à ne plus vraiment savoir l’âge qu’elle avait… tout était compliqué sans l’être, en vérité. Souriant après s’être redressée, Maia haussa un sourcil et hocha la tête aux dires de la jeune fille.

- Je regrette d’avoir accepté!

Elle hocha encore la tête. Ce n’était pas faux… enfin, elle ne savait pas trop. Elle était plutôt heureuse de gagner un peu d’argent, bien qu’elle n’en ai pas besoin. C’est vrai, Brian était professeur, ils s’en sortaient vraiment bien et même si l’argent n’avait pas d’importance aux yeux de Maia, elle était contente d’en avoir un peu sur elle histoire de pouvoir se sortir de n’importe quelles situations délicates…. Le baby-sitting était un moyen de marquer sa nouvelle vie, dans sa nouvelle ville… Maia préférait le prendre comme ça que comme une corvée imposée par son père.

Un léger coup de vent vint effleurer les joues rosées de Maia et la jeune fille à ses côtés lui répondit que oui, elle était bien à East High… en dernière année! Coïncidence, elle aussi. S’humectant un peu les lèvres et repoussant une mèche de cheveux virevoltante en arrière, Maia retourna son visage serein vers Rachel, son habituel sourire accrochées à ses lèvres brillantes.


- Oui, moi aussi!

Maia préféra restée évasive sur la classe qu’elle fréquentait et ne la précisa donc pas, détournant un instant le regard. C’était toujours compliqué de parler du niveau d’études de Maia sans que les questions ne fusent. Maintenant, elle en avait l’habitude… elle subissait les questions et les félicitations depuis qu’elle était petite mais à certain moment, elle prenait mal la chose. Ce n’était pas honteux d’être surdoué, c’était un avantage monstre… mais voilà! De plus, Maia ne pouvait pas se permettre de raconter des bobards et se vieillir un peu, elle était jeune… très jeune, ça se remarquait au premier coup d’œil. Soupirant lorsqu’une nouvelle fois un furtif courant d’air vint faire se déplacer une longue mèche de cheveux ondulées, la brunette reposa son regard sur l’adolescente à ses côtés et roulant des yeux, elle ajouta :

- Oh, mm… je m’appelle Maia!

La brunette en avait oublié ses bonnes manières. Oh, c’est vrai que plus personne ne se présente de cette façons de nos jours mais Maia, elle y tenait… sans doutes à cause de ses parents et de l’éducation qu’elle avait reçu. La jeune fille trouvait cela bien plus sympathique et plus agréable de connaître le prénom de quelqu’un. Il était toujours plus pratique de mettre un nom sur un visage…

Voir le profil de l'utilisateur http://breaking-free.forumactif.org/breaking-free-has-one-too-f4

9Where is my bus? (PV Maiara) Empty Re: Where is my bus? (PV Maiara) le Dim 31 Aoû - 0:37

Sarah Taylor

Sarah Taylor
    (( admin ))
    death is peaceful, easy. life's harder

Rachel croisa les jambes et sourit alors que son interlocutrice se présentait. Maia.. c'était joli, exotique. Ce prénom lui faisait penser au Mexique. A cause de la civilisation maya, probablement. La jeune fille se tourna davantage vers Maia, donc, et ne tarda pas à lui répondre.

- Enchantée Maia! Moi c'est Rachel... Rachel Lizinsky.

La jeune fille rajoutait presque systématiquement son nom de famille lorsqu'elle se présentait, jugeant son prénom trop courant, impersonnel. Parfois, elle aurait aimé porter un prénom plus rare, original. Que tout le monde reconnaisse comme le sien, et rien que le sien. Au moins, en annonçant son patronyme, la majeure partie des lycéens reconnaissait la journaliste auteur d'un bon nombre d'articles du Journal de East High. Cette activité avait longtemps été sa principale occupation et son moyen de reconnaissance, à plusieurs sens du terme. D'une, la jeune fille était douée, et tout le monde s'accordait à le dire. De deux, ce poste lui avait attiré une certaine popularité au sein de l'établissement. Bref, cette fonction avait été une aubaine pour elle.

Mais qu'en était-il à présent? Absente depuis plus d'un an, elle se doutait que les choses avaient changées. Elle se demandait également si elle était prête à reprendre son poste. Elle n'avait pas tapé un article depuis tellement longtemps qu'elle ignorait si elle en était encore capable. De plus, un nouveau type d'activité la titillait: la scène. En France, elle avait découvert le théâtre. Et elle n'avait plus qu'une seule envie, remonter sur les planches. Le théâtre lui permettait d'exprimer tellement de mauvais sentiments, d'expulser, de faire jaillir au grand jour tout ce qu'elle refoulait sans avoir pour autant à se dévoiler totalement. C'était sa soupape de sécurité. En vérité, elle n'avait pas envie de jouer. Elle en avait besoin. Sans le théâtre, elle allait exploser.


- Alors comme ça, tu es à East High! Je ne t'ai jamais croisée.. tu es nouvelle?

Rachel n'avait pas la prétention de connaître tout le monde à East High. Surtout depuis qu'elle avait passé un an à Paris. Cependant, elle avait une très bonne mémoire visuelle. D'ailleurs, son visage lui rappelait légèrement quelque chose. Ou plutôt quelqu'un. Mais elle n'arrivait pas à mettre un nom sur cette impression.

La jeune fille enfonça à nouveau sa main dans son sac, toujours à la recherche de son labello préféré. Elle arriva enfin à le récupérer, coincé dans la doublure déchirée. Sa mère lui conseillerait sûrement de s'en acheter un plus cher en prenant un air outré. "Les sacs H&M, c'est pour les gosses démunis voyons! Un an à Paris, et tout ce que tu trouves à acheter, c'est un sac H&M! Ma pauvre fille, tu es folle." Cela la faisait rire. Elle adorait son sac H&M. Et elle adorait repriser ses vieux achats. Rachel extirpa son labello du fameux sac H&M et s'en passa une bonne couche sur les lèvres. L'air d'Albuquerque était sec. Très sec. Mais cette hostilité faisait partie du charme de la ville qui changerait totalement de visage sans ce détail.


_________________

    Sarah T.
    One flight down
    There's a song on low
    And your mind just picked up on the sound
    Now you know you're wrong
    Because it drifts like smoke
    And it's been there playing all along
    Now you know
    Now you know.

Where is my bus? (PV Maiara) 29et2bp
Voir le profil de l'utilisateur http://breaking-free.forumactif.org/breaking-free-has-one-too-f4

10Where is my bus? (PV Maiara) Empty Re: Where is my bus? (PV Maiara) le Dim 31 Aoû - 2:34

Lauren Strauss

Lauren Strauss
used member - get your rank ?
Maia se tourna de façon à vraiment bien voir Rachel et croisa les jambes en même temps qu’elle, assimilant avec un sourire le prénom et le nom de la demoiselle. La Latina devait avouer que Rachel avait une certaine allure, un savoir vivre, ça se voyait comme le nez en plein milieu de la figure à vrai dire… oh, ce n’était pas gênant, bien au contraire et Maia se satisfaisait d’avoir prit l’initiative de donner son prénom, c’était un peu stupide mais il n’en faut pas beaucoup à Maira pour être bien. Rachel Lizinski. Maia la gratifia d’un sourire et se mordit la lèvre, prête à ajouter quelque chose mais c’est Rachel qui le fit en premier.

Etait-elle nouvelle à East High? Oui, elle était nouvelle à Albuquerque tout court. Ce qui l’avait mené à Albuquerque était simple mais Maia ne préféra pas y penser à ce moment. Gina lui manquait, l’odeur de sa mère lui manquait. Certes, c’était elle qui avait prit la décision de partir avec son père et sans le regretter le moins du monde, Maia se sentait parfois seule, alors que ce n’était pas vraiment le cas : Gabriella et ses parents, Brian, Scott, ses quelques relations de ci de là aussi… Elle n’était pas seule. Mais elle avait besoin de la voix de sa maman, de ses conseils et de son ton rassurant qui lui affirmerait que tout se passerait bien que ce Adam jnesaisquoi n’était qu’un impitoyable abruti, que son bal de promo se passerait comme dans ses rêves, que la remise des diplômes serait aussi parfaite que son 6éme anniversaire… elle avait besoin de tout ça et Brian ne pouvait pas lui donner, c’était un homme et ces derniers temps, un peu trop prit par son travail. De plus, la jeune fille n’avouerait jamais à personne qu’elle se sentait un peu perdue et ce manque temporaire ne pouvait en aucun cas venir ternir la joie de vivre et la bonhomie de l’adolescente…elle se fichait des apparences et des « on dit » mais ne voulait pas qu’on s’inquiète pour elle, tout rentrerait dans l’ordre et une fois Gina au téléphone Maia repartirait d’un bon pied, c’était certain. Maiara pinça, alors, les lèvres un moment et chassa l’image de Gina de sa tête reportant son attention, quelques peu troublée, sur Rachel qui se tartinait les lèvres avec son baume réparateur.

- Je suis nouvelle, oui…je viens de Washington, en réalité! Et, mmm… toi, tu es d’ici, je suppose?

Haussant les sourcils en hochant la tête lentement, Maia prit une légère inspiration en laissant ses épaules se soulever discrètement en même temps. La réponse était concise, elle ne pouvait pas faire mieux. La brunette, pourtant dotée d’un débit de parole hallucinant, semblait s’être un peu perdue à ce moment et c’est en se mordillant l’intérieur de la joue qu’elle posa son regard plissé sur le sac dans lequel Rachel avait sortie son baume quelques minutes auparavant.

Voir le profil de l'utilisateur http://breaking-free.forumactif.org/breaking-free-has-one-too-f4

11Where is my bus? (PV Maiara) Empty Re: Where is my bus? (PV Maiara) le Dim 31 Aoû - 15:30

Sarah Taylor

Sarah Taylor
    (( admin ))
    death is peaceful, easy. life's harder

Maia lui apprit qu'elle venait de Washington, D.C. Rachel connaissait plutôt bien cette ville pour y avoir brièvement résidé. Pendant les cinq ans durant lesquels sont père travaillait à Langley, la jeune fille habitait la côte Est des Etats-Unis. Durant les premières années, alors que ses parents étaient toujours ensemble, la famille vivait dans la banlieue de Hampton. C'est de cette période que Rachel garde quelques uns de ses meilleurs souvenirs d'enfance. Elle se souvient encore des parties de basket sur le terrain derrière la maison, des ballades en foret, de la guitare de son père. A l'époque, elle ne se doutait pas à quel point ses parents étaient malheureux. Bien évidemment, elle percevait quelques signaux de cette détresse. Mais elle ne comprenait pas. Aujourd'hui, elle s'en veut énormément de ne pas avoir compris.

Depuis, la vie les avait rattrapé. Thelma avait demandé le divorce et s'était installée avec ses enfants à Richmond, puis à Washington, D.C. Rachel se sentait bien dans cette ville. Elle y respirait, malgré le nombre non négligeable d'habitants. Malheureusement, elle n'y resta que quelques mois. En effet, Thelma ne tarda pas à rencontrer le soi-disant homme de sa vie, un banquier de Las Vegas. Elle déménagea donc dans la ville du péché. Le contraste entre les deux villes fut désagréable et saisissant. Le jour où Thelma lui annonça qu'ils retournaient vivre à Albuquerque, Rachel fut la plus heureuse jeune fille du monde.


- Washington? J'aime beaucoup cette ville. C'est une des seules métropoles à taille humaine, où tu n'es pas étouffée par les gratte-ciels.

En effet, la jeune fille avait des tendances claustrophobe, et elle se sentait enfermée au milieu des buildings. Elle avait besoin de voir le ciel, de n'avoir qu'un pas à faire pour s'échapper. Vegas était trop artificielle pour elle. Elle n'arrivait pas à s'y épanouir comme elle avait pu le faire en Virginie, à Washington, ou à Albuquerque.

Rachel reboucha délicatement le labello, et le rangea discrètement dans la poche intérieur de son sac. Elle referma le zip d'un coup sec et précis, puis s'enquit de répondre à Maia.


- Oui, je suis née ici. Enfin, j'ai beaucoup déménagé par la suite.. d'ailleurs, je viens de revenir de Paris. Mais Albuquerque, c'est chez moi.

Oui, Albuquerque était sa ville. Elle l'aimait et en était fière. Bien évidemment, elle voyagerait encore beaucoup. Mais elle ne se sentait chez elle qu'ici, au beau milieu des paysages arides du Nouveau-Mexique. La jeune fille se tourna vers son interlocutrice.

- Tu te plais ici?

Rachel observa Maia en attendant sa réponse. Elle essayait toujours de deviner son âge... Elle était relativement petite et avait un physique d'adolescente mais pourtant, elle avait du mal à lui donner quinze ans. Elle agissait et parlait avec une certaine maturité déconcertante. La jeune fille tourna légèrement la tête vers la route


_________________

    Sarah T.
    One flight down
    There's a song on low
    And your mind just picked up on the sound
    Now you know you're wrong
    Because it drifts like smoke
    And it's been there playing all along
    Now you know
    Now you know.

Where is my bus? (PV Maiara) 29et2bp
Voir le profil de l'utilisateur http://breaking-free.forumactif.org/breaking-free-has-one-too-f4

12Where is my bus? (PV Maiara) Empty Re: Where is my bus? (PV Maiara) le Dim 31 Aoû - 16:23

Lauren Strauss

Lauren Strauss
used member - get your rank ?
- C’est vrai, tu y a vécu ? C’est drôle…

Maia laissa son regard se perdre encore sur le sac de Rachel. Bien évidemment, rien était hilarant dans le fait que Rachel ait peut-être vécu à Washington… c’était le tout qui était drôle : Elles étaient à East High toute les deux, se retrouvaient à Albuquerque. Maia croyait beaucoup au fait que l’on ne fait pas des rencontres par hasard que tout est calculé à l’avance et que les destinées sont tracées et étudiées avec précision. Sans être vraiment une fanatique des théories divergentes sur l’origine du monde et ses mystères, Maia s’intéressait beaucoup aux évènement et les dires des scientifiques sur tout ça… mais enfin. Sursautant quand Rachel referma son sac d’une traite, Maia cligna des yeux avant de relever la tête et de s’attarder sur la ville qu’elle venait de citée : Paris. La Latina passa alors à la trappe le fait que Rachel soit bien d’ici, inconsciemment, elle s’en doutait en réalité et ouvrit de grands yeux, s’y reprenant à deux fois avant d’ouvrir la bouche.

- Paris?! Ça devait être génial, j’aurai tellement voulu aller à Paris… Tu as eu le temps de visiter tout les monuments?! La tour Eiffel est aussi haute qu’on le dit?!

Son enthousiasme était mesuré, mais on sentait dans la voix de la jeune fille une excitation difficile à cacher et c’est en opinant sur le fait que Rachel soit ici chez elle que Maia esquissa un sourire plein d’envie et les yeux brillants rien qu’en pensant à la Tour Eiffel. Peut-être que cela paraissait stupide qu’elle s’intéresse autant à des villes, des monuments… mais cela faisait partie de la curiosité de Maia et ce n’était pas un défaut, dans ses moments là. Rachel lui demanda alors si elle se plaisait à Albuquerque, la jeune fille sortie de ses songes et pencha la tête, ne prenant pas vraiment le temps de réfléchir à la question.

- C’est une ville magnifique, vraiment! J’ai un peu de mal à me faire aux changements mais, ça viendra. Je suis ici pour un bon bout de temps!

Son père avait été muté à Albuqerque, alors Maia imaginait qu’elle ne reverrait pas une autre ville avant bien longtemp. Faisant un mouvement de tête pour remettre une mèche correctement, Maia s’appuya sur la parois de l’arrêt de bus et tourna la tête à moitié vers Rachel.

- Tes habitudes ont dû changer à Paris, ça doit être étrange de revenir comme ça… tu y étais depuis combien de temps?



Dernière édition par Maiara Scheffer le Dim 31 Aoû - 19:00, édité 1 fois

Voir le profil de l'utilisateur http://breaking-free.forumactif.org/breaking-free-has-one-too-f4

13Where is my bus? (PV Maiara) Empty Re: Where is my bus? (PV Maiara) le Dim 31 Aoû - 17:49

Sarah Taylor

Sarah Taylor
    (( admin ))
    death is peaceful, easy. life's harder

Rachel sourit. Voir Maia s'enthousiasmer à ce point l'amusait. Il lui semblait que la jeune fille avait retrouvé des yeux d'enfants. Oui, Paris faisait cet effet à beaucoup de monde. Dès qu'elle prononçait le nom de la capitale française, elle voyait des yeux s'illuminer, des sourires se dessiner, et même des moues envieuses se former.

- Paris est une ville magnifique. Tu as l'impression de vivre dans un musée grandeur nature. Chaque quartier est une page d'histoire et de culture. Il y a une véritable politique de conservation, pas comme ici. Sinon, la tour Eiffel n'est pas plus grande que l'Empire State Building tu sais... Mais la nuit, quand elle est toute illuminée, c'est vraiment magique.

Au fur et à mesure qu'elle décrivait la ville lumière, des souvenirs se bousculaient en vrac dans la tête de la jeune fille. Elle se rappelait avec délice des heures passées à la terrasse des cafés ou dans les restaurants de Saint Michel, des ballades nocturnes interminables le long de la Seine, de l'architecture typique des immeubles haussmanniens, de l'odeur des planches du théâtre où elle prenait ses cours, des petits passages couverts et encombrés entre deux artères, des embouteillages monstres, du concert des klaxons, de la sirène des pompiers, du bruit de son pass Navigo sur la borne dans le métro.. La ville lumière était un peu devenu son deuxième chez elle, son refuge.

Maia répondit à sa question puis revint rapidement à l'objet de toutes les fascinations: Paris. Comme le supposait la miss, ses habitudes avait changées, du tout au tout. Mais ce n'était pas totalement dû aux particularités de sa ville d'accueil. Là-bas, Rachel jouissait d'une certaine indépendance relative à la distance qui la séparait de sa famille. Elle avait pu reconstruire sa vie, se façonner une personnalité à son image. Être vraie. Elle et elle seule était responsable de ses actions et des conséquences de celles-ci. Elle se sentait adulte et mature, et ça lui plaisait. De retour à Albuquerque, et avec ses parents au bout du monde, elle était bien décidée à continuer sur cette voie.


- Oui, la vie est différente là-bas. Les gens sont différents, ils sont spéciaux au début mais ils ont un charme irrésistible. J'y suis restée plus d'un an, j'ai eu le temps de m'y habituer. Il faut que je me ré-acclimate au Nouveau-Mexique maintenant.

En effet, Rachel n'avait pas complètement eu le temps de se réadapter à Albuquerque. Elle avait conservé quelques habitudes de vie bien parisiennes ce qui n'avait pas manqué de surprendre quelques membres de son entourage. Quoi qu'il en soit, cette aventure française resterait ancrée en elle.


_________________

    Sarah T.
    One flight down
    There's a song on low
    And your mind just picked up on the sound
    Now you know you're wrong
    Because it drifts like smoke
    And it's been there playing all along
    Now you know
    Now you know.

Where is my bus? (PV Maiara) 29et2bp
Voir le profil de l'utilisateur http://breaking-free.forumactif.org/breaking-free-has-one-too-f4

14Where is my bus? (PV Maiara) Empty Re: Where is my bus? (PV Maiara) le Dim 31 Aoû - 19:17

Lauren Strauss

Lauren Strauss
used member - get your rank ?
Maiara buvait les paroles de Rachel. Elle aurait pu l’écouter parler des heures comme ça… la jeune fille trouvait qu’elle avait une diction parfaite et son maintien et son aisance faisait qu’il était vraiment agréable de l’entendre se remémorer ses souvenirs de Paris. Maia, elle, n’avait pas beaucoup voyagé. Elle connaissait très bien l’Espagne à cause des origines latine de sa mère mais… entre visiter et habiter, il y a une différence et Maia devait avouer qu’elle enviait un peu Rachel d’avoir connu cette expérience étrangère. Oh, bien sûr, elle aussi avait connue un déménagement mais enfin, l’endroit était moins gorgé d’Histoire que Paris… même si Maia adorait Albuquerque , attention! Hochant la tête aux dires de la jeune brunette, Maia posa ensuite sa tête contre la parois glacée de l’arrêt. Rachel faisait partie des rares personnes avec qui elle discutait depuis son arrivée et elle était plutôt contente d’être tombée sur une pipelette comme ça… cela la changeait de Scott, c’était sûr!

La rue dans laquelle l’arrêt de bus était « planté » était calme à ce moment et seule la voix de Rachel et les bruits lointains de la ville résonnaient. Cela devait faire une bonne demie heure que les deux jeunes filles patientaient et Maia, commençait à avoir faim… puis l’odeur de son tee-shirt lui donnait mal au cœur, il fallait qu’elle bouge! Elle avait la sensation que le bus n’arriverait jamais et c’est en souriant à pleine dent à la fin des propos de Rachel que Maia haussa un sourcil, en voulant regarder par-dessus l’épaule de la brunette.

- Tu habites où exactement?

Non pas qu’elle voulait aller braquer sa maison, loin de là! Mais si elles devaient renter à pied, Maia l’accompagnerait, c’était une évidence! Se mordillant la lèvre en reposant son regard sur Rachel, la jeune fille pencha la tête et remit son mobile à l’endroit, histoire de voir l’heure s’afficher. Il était 20h00 maintenant et aucun coup de fil de Brian? Maia prit une moue peu convaincue et, toujours les yeux baissés sur l’écran de son portable, ajouta sereinement :

- Je vais appeler mon père pour qu’il vienne nous chercher… il te déposera chez toi, si ça t’arranges!

Voir le profil de l'utilisateur http://breaking-free.forumactif.org/breaking-free-has-one-too-f4

15Where is my bus? (PV Maiara) Empty Re: Where is my bus? (PV Maiara) le Dim 31 Aoû - 19:54

Sarah Taylor

Sarah Taylor
    (( admin ))
    death is peaceful, easy. life's harder

Rachel aimait parler avec Maia. Elle avait l'impression qu'elle l'intéressait et .. oui, elle aimait intéresser les gens. Quoi de plus naturel, me direz-vous? Certes. Mais certaines personnes s'en fichent. Rachel, elle, mettait un point d'honneur à faire réagir son entourage, qu'importe fusse la réaction. Elle n'en avait rien à faire de déplaire. Mais elle voulait faire la différence.

La jeune fille décroisa les jambes et passa sa main sur son mollet de façon répétitive. Il faisait encore doux, mais le vent lui donnait une certaine impression de fraîcheur. Elle replaçait correctement le tissu de sa robe quand Maia lui demanda où elle habitait. Elle releva le menton.


- Mon appartement est sur Little Way, dans le centre-ville.

Cela lui faisait tout drôle de parler de "son" apparemment. Certes, elle était habituée à rester toute seule chez elle. De plus, ce logement n'était pas légalement parlant à elle, puisque étant au nom de sa mère. Toutefois, elle était la seule à en avoir les clés, c'était elle qui en avait choisi la décoration, elle décidait à quelle heure elle rentrait le soir et qui elle invitait. Elle n'avait de compte à rendre à personne, ou presque. Cette sensation d'autonomie, d'indépendance, de liberté était grisante. Bien évidemment, il y avait un revers à la médaille.

Et ce fameux revers de la médaille lui retomba en pleine face lorsque Maia évoqua l'idée que son père aille les ramener. Un léger sentiment d'amertume mêlé d'envie la parcourut. Il n'y avait personne pour aller la chercher, elle, dans la rue en pleine nuit. Personne pour l'appeler quand elle rentrait trop tard. Personne pour prendre soin d'elle. Parfois, cela lui manquait. Elle préférait toutefois ne pas y penser, et s'enfermer dans son tissu de déni. Sa carapace de glace. Sa muraille d'amour propre. Pour ne pas se compromettre et continuer à avancer.


- Oh, ce serait vraiment gentil. J'ai l'impression que ce bus n'arrivera jamais.

Rachel sourit légèrement pour montrer sa gratitude. Il se faisait en effet déjà tard. La jeune fille n'avait pas vu le temps passer.. Ça lui apprendrait à discuter comme ça. Oui, il lui arrivait d'être une grande bavarde parfois. Cela dépendait de son interlocuteur, de son humeur et du sujet de la conversation. Quoi qu'il en soit, la miss était ravie de s'être fait une nouvelle connaissance. Elle ne pensait même plus à sa série du soir.


_________________

    Sarah T.
    One flight down
    There's a song on low
    And your mind just picked up on the sound
    Now you know you're wrong
    Because it drifts like smoke
    And it's been there playing all along
    Now you know
    Now you know.

Where is my bus? (PV Maiara) 29et2bp
Voir le profil de l'utilisateur http://breaking-free.forumactif.org/breaking-free-has-one-too-f4

16Where is my bus? (PV Maiara) Empty Re: Where is my bus? (PV Maiara) le Dim 31 Aoû - 21:22

Lauren Strauss

Lauren Strauss
used member - get your rank ?
Maia attendait la réponse de la jeune fille, tout en composant, sans erreur, le numéro de téléphone de Brian. Il était assez rare que Maia l’appelle en réalité, ils étaient souvent ensemble ce qui forçait la donne… mais là, elle n’avait plus envie d’attendre et puis il commençait à faire un peu frais et Maia frissonna au coup de vent qui vint l’effleurer.

- Les gens pour qui je travaille vivent à Little Way, c’est un joli quartier! Tu vis seule?

La jolie brunette n’était pas passée à côté du fait que Rachel ai dit « MON » appartement. Woaw.. Elle devait avoir 18 ans à tout casser et elle vivait seule. Ses parents devaient lui faire confiance où alors n’était pas assez présents… elle n’irait pas plus loin pour savoir si oui ou non, l’une de ses suppositions était la bonne, cela ne la regardait pas, c’était trop indiscret. Maia esquissa un sourire quand la jeune fille lui dit qu’elle avait l’impression que le bus n’arriverait jamais. Maia avait la même sensation. S’humectant alors les lèvres, la Latina leva légèrement une main tout en glissant son téléphone à son oreille et quand au bout de deux sonneries, Brian décrocha enfin, Maia se redressa en lançant un regard furtif à Rachel.

- Papa? C’est moi! Mmh… je suis sortie de chez Mlle Hartigan depuis longtemps mais… non, j’y viens, rho! Je voulais prendre le bus et il n’arrive pas, ça fait bientôt une demie heure que j’attends…

Maia roula des yeux en balançant la tête aux paroles de son père. Il lui disait qu’il était mort d’inquiétude qu’il l’attendait pour dîner, etc, etc, etc… la miss aurait bien voulu lui faire remarquer que lui aussi aurait pu l’appeler maiis enfin, elle ne voulait pas enfoncer le couteau, elle s’en fichait! Ponctuant alors les paroles de Brian par des « mmh » Maia raccrocha rapidement et se tourna en frissonnant vers Rachel.

- Il arrive dans moins de 10 minutes, il s'inquiètait... le pauvre!

Se moquait-elle de Brian? Oui, un peu... ce n'était pas rare qu'elle le fasse gentiement, ils aimaient beaucoup se taquiner mais ça s'arrêtait là! Pas question de devenir insolente ou de répondre à son père, non, non! En aucun cas! Serrant alors son mobile dans ses petits doigts, Maia ferma sa veste qui balaya au passage, l'odeur immonde de son tee-shirt fichu et étouffa un léger iire, sans raisons. (Baah, elle est folle Maia, faut dire ^^)

Voir le profil de l'utilisateur http://breaking-free.forumactif.org/breaking-free-has-one-too-f4

17Where is my bus? (PV Maiara) Empty Re: Where is my bus? (PV Maiara) le Lun 1 Sep - 0:53

Sarah Taylor

Sarah Taylor
    (( admin ))
    death is peaceful, easy. life's harder

La jeune fille jetait des regards furtifs aux alentours. De temps en temps, il lui semblait entendre un bruit au loin et elle se mettait alors immédiatement sur ses gardes. Discrètement, mais efficacement. Depuis son retour, elle agissait souvent de façon légèrement parano. Elle guettait le moindre son suspect, se retournait dans la rue, verrouillait toutes ses portes à double tours, utilisait son œil de bœuf, ne sortait jamais sans sa bombe lacrymo.. Bref, elle se compliquait beaucoup la vie. Elle reporta son attention sur Maia afin de lui répondre.

- Tiens, peut-être que le les connais!

Rachel était peut-être allée un peu loin dans son hypothèse. Cela faisait à peine quelques jours qu'elle habitait à Little Way. C'était bien peu pour prétendre connaître le voisinage. Enfin, sait-on jamais. Peut-être s'agissait-il de ce couple bizarre qui lui avait offert une tourte empoisonnée le jour de son arrivée? Empoisonnée, oui, car si la jeune fille n'avait pas voulu y goûter par prudence, le facteur à qui elle en avait proposé une part en l'avertissant bien au préalablement n'avait jamais refait surface depuis et ses intestins étaient, d'après les dires de son remplaçant, en piteux état. Non, c'était impossible. Si ces deux là avaient eu un gosse, il serait déjà mort depuis longtemps.

Maia lui demanda ensuite si elle vivait seule. Sa situation en étonnait et en intriguait plus d'un. D'aucuns l'enviaient ouvertement tandis que d'autres blâmaient sans retenue ses parents indignes qui l'avaient lâchement abandonnée. A ces derniers, Rachel avait envie de répondre qu'elle s'en sortait largement mieux sans eux et que lui donner son autonomie était la meilleure chose qu'ils avaient fait pour elle. Mais ils ne comprendraient pas. La miss avait l'habitude. Elle répondit simplement à la jeune fille.


- Oui, je viens d'emménager. Il me reste encore toute la déco à finir, mais je m'y emploie!

En effet, son appartement ressemblait encore trop à un hôtel. Et entre le lycée, les tâches ménagères et les courses, elle n'avait que peu de temps pour s'occuper de son intérieur. C'était pourtant pour elle une priorité. Elle avait besoin de se sentir bien chez elle, de pouvoir considérer son "home sweet home" comme le reflet de sa personnalité et d'être fière d'y accueillir des invités. Pour l'instant, son deux-pièces était clean, lumineux, mais pas personnel.

Maia se mit alors à appeler son père. Rachel la regarda faire, amusée. Cela faisait longtemps qu'elle n'avait pas eu ce genre de conversation avec ses parents. Certes, cela lui était arrivé quelques fois de devoir s'expliquer auprès de la famille chez qui elle avait habité en France, mais ce n'était pas la même chose. Lorsque la miss eut raccroché, elle lui annonça que son père serait là dans quelques minutes. Rachel désigna le portable du menton.


- C'est un papa poule à ce que je vois!

Tout d'un coup, Maia se mit à rire sans raison. Rachel eut envie de faire de même, et l'imita donc, avant de se reprendre. (Oui, elle est folle aussi Rachel!!)


_________________

    Sarah T.
    One flight down
    There's a song on low
    And your mind just picked up on the sound
    Now you know you're wrong
    Because it drifts like smoke
    And it's been there playing all along
    Now you know
    Now you know.

Where is my bus? (PV Maiara) 29et2bp
Voir le profil de l'utilisateur http://breaking-free.forumactif.org/breaking-free-has-one-too-f4

18Where is my bus? (PV Maiara) Empty Re: Where is my bus? (PV Maiara) le Lun 1 Sep - 15:01

Lauren Strauss

Lauren Strauss
used member - get your rank ?
Ayant laissé en suspend les dires de la jeune fille quand elle était au téléphone avec Brian, Maia revint donc dessus laissant son rire s’amenuiser un peu. Connaissait-elle les employés de Maia? Au moins, Colleen c’était sur et c’est en repoussant une longue mèche de cheveux qu’elle s’empressa de le faire savoir à Rachel.

- C’est certain. Ce sont les enfants de Melle Hartigan que je garde… tu sais, l’infirmière scolaire!

Hôchant légèrement la tête s’humectant un peu les lèvres, Maia esquissa un sourire avant de reprendre son sérieux et d’imaginer à quoi pouvait bien ressembler l’appartement de Rachel. Elle ne jetait pas la pierre aux gens qui laissaient leurs enfants vivre leur vie, tôt ou tard, il faudra bien qu’ils le fassent de toute façons. Elle, elle avait la chance d’avoir des parents présents et soucieux de tout ce que pouvaient faire leur fille… c’était bien mais parfois, c’était trop. Enfin, on ne refait pas ses parents et c’est en penchant légèrement la tête et haussant les sourcils qu’elle opina du chef à l’affirmation selon laquelle Brian était un papa poule.

- Oui, il l’est un peu trop, d’ailleurs… mais il est gentil!

Fronçant légèrement les sourcils, une question lui brûlait les lèvres. Est-ce qu’elle devait se lancer et la poser à Rachel Ou alors laisser sa curiosité de côté et laisser tomber l’affaire? Ce n’était pas vraiment du ressort de Maia de faire ce genre de chose. Elle avait eu des problèmes à cause de sa curiosité, déjà, pas de gros problèmes… des petits réflexions et autres recommandations sur le fait que celle-ci est un vilain défaut. Oh et puis tant pis, si Rachel ne souhaitait pas lui répondre, elle passerait outres et tout serait bien. Se mordillant alors la lèvre, Maia balança sa jambe, regardant sur le côté pour éviter le regard de Rachel.

- Tes parents travaillent à l’étranger?

Voir le profil de l'utilisateur http://breaking-free.forumactif.org/breaking-free-has-one-too-f4

19Where is my bus? (PV Maiara) Empty Re: Where is my bus? (PV Maiara) le Lun 1 Sep - 20:10

Sarah Taylor

Sarah Taylor
    (( admin ))
    death is peaceful, easy. life's harder

Rachel arqua les sourcils, surprise. A vrai dire, elle avait du mal à imaginer Mlle Hartigan avoir des enfants. Ni aucun membre du personnel d'ailleurs. Ce mélange de personnel et de "professionnel", enfin de scolaire lui laissait un sentiment étrange. Elle n'était pas mal à l'aise, non, mais intriguée et presque curieuse. C'était probablement son côté journaliste.

- Et bien, je ne savais même pas qu'on était voisines!

Maia parla ensuite de son père. Les papas poules sont souvent gentils, c'est d'ailleurs la seule excuse qu'ils ont pour que leurs enfants les laissent couver encore un peu plus longtemps. C'est très dur de se révolter contre des parents gentils. On finit toujours par culpabiliser. Pourtant, il faut bien couper le cordon à un moment ou à un autre. D'un côté, Rachel était satisfaite de ne pas avoir eu des parents idéaux, car ça lui avait permis de se détacher d'eux plus facilement. Son père à lui n'était pas un papa poule. Il était strict et exigeant, oui.. la fameuse rigueur militaire. Mais pour l'affection, les calins et les confidences, repassez plus tard. Ou jamais d'ailleurs. Dire que ça lui manquait, Rachel ne le pouvait pas vraiment. A vrai dire, elle aussi se sentait mal à l'aise à l'idée d'enlacer son père. Si il se mettait du jour au lendemain à se comporter en papa ours, Rachel le vivrait probablement mal. Ce n'était pas sa place. Et ça ne l'empêchait pas de l'aimer.

- Mon père est en Afghanistan.. il est pilote de chasse dans l'Air Force.

Rachel parlait de lui avec une certaine lueur de fierté dans les yeux. Son père était totalement dévoué à sa patrie, bien plus qu'il ne l'était envers sa famille. Parfois, la jeune fille en souffrait. Mais elle trouvait cet engagement remarquable, honorable. Et ces intentions excusaient toutes les absences. Rachel n'était pour autant pas patriote à l'extrême ou militariste à tout prix. Elle valuait tout simplement le fait de tenir ses engagements et de servir ses valeurs. C'était ainsi qu'elle avait été élevée.

- Et Thelma.. enfin, ma mère a pris une année sabbatique. Elle voyage.

Rachel accentua légèrement le "a" de voyage, prononçant le mot "à l'aristocrate" pour marquer le certain mépris qu'elle avait pour cette femme. En effet, si la jeune fille respectait hautement son père, il n'en était pas de même pour Thelma. Elle lui en voulait de se désengager, principalement vis à vis de son petit frère qui, beaucoup plus jeune qu'elle, avait encore besoin d'une mère. Enfin bon, tant qu'elle conservait cet état d'esprit, mieux valait qu'elle reste sur son catamaran à compter ses diamants.

La jeune fille fronça les sourcils, puis passa sa main dans ses cheveux. Elle n'était pas habituée à parler de ses parents aussi facilement, et ça la mettait légèrement mal à l'aise. Elle préféra questionner Maia.


- Et toi, ils font quoi dans la vie tes parents?


_________________

    Sarah T.
    One flight down
    There's a song on low
    And your mind just picked up on the sound
    Now you know you're wrong
    Because it drifts like smoke
    And it's been there playing all along
    Now you know
    Now you know.

Where is my bus? (PV Maiara) 29et2bp
Voir le profil de l'utilisateur http://breaking-free.forumactif.org/breaking-free-has-one-too-f4

20Where is my bus? (PV Maiara) Empty Re: Where is my bus? (PV Maiara) le Mer 3 Sep - 17:07

Lauren Strauss

Lauren Strauss
used member - get your rank ?
Maia aurait bien voulu dire à Rachel, qu’en plus que Colleen soit sa voisine, le père de ses enfants était une espèce de dieu vivant mais… elle ne pouvait pas. C’était mal et puis, elle ne voulait pas que la brunette s’imagine des choses à propos de Maia et de Monsieur Howson ! Oh, bien sur qu’il n’y avait rien à imaginer… mais Maia et ses idées saugrenues ! Elle avait bien le droit de le trouver beau, ce n’était pas interdit, elle éviterait juste de le dire à Colleen et les enfants. Souriant alors, la jeune fille pencha la tête et d’un air malicieux, lança :

- Eh bien, maintenant, tu le sais !

Puis, Maia recroisa les jambes en entendant la réponse de Rachel sur le job de ses parents. Pilote dans l’Air Force ? Maia fronça les sourcils. Elle ne pouvait pas imaginer vivre aussi loin de ses parents… certes, elle vivait loin de Gina mais elles étaient dans le même pays et le danger n’était pas aussi probant qu’en Afghanistan. La miss frissonna et ne su pas trop si c’était à cause du vent ou de l’image qu’elle se faisait du métier du père de Rachel et tourna son joli minois vers la jeune fille à ses côtés. Elle voyait bien la lueur d’admiration qu’il y avait dans ses yeux – même si il faisait partiellement noir, ça se voyait… c’était flagrant et touchant à la fois et Maia esquissa un sourire avant que Rachel n’entame un autre, court, chapitre, sur sa mère cette fois. Maia fut surprise que Rachel parle de sa mère comme ça, mais il en était ainsi. Maia, n’avait pas de problèmes avec ses parents mais elle était consciente que les autres, eux, en avait peut-être… c’était ça, l’échange parents/ados maintenant, alors… sa surprise disparu vite et elle étouffa un léger rire, en entendant Rachel prendre cet air d’aristocrate.

- Mmh… Je voââ !

Bah oui, Maia elle se moquait un peu de tout le monde… pas seulement de son père ! Ce n’était jamais méchant, oh non, elle s’en voudrait bien trop après ! Regardant furtivement l’heure sur son téléphone, Maia trouvait que Brian traînait un peu trop et c’est dans un soupir que le sujet qui fâche fit son entrée : Que faisait ses parents ? La jeune fille fit alors un mouvement de sourcils en remettant son mobile dans sa manche et regarda sur le côté un moment avant de sourire et de regarder Rachel.

- Ma mère est décoratrice d’intérieur. Elle a une boîte à Washington et s’occupe des gens ri..mmh, des gens exigeants !

Maia avait bien comprit que les parents, la mère de Rachel en tout cas, n’était pas ce qu’on appelle quelqu’un dans le besoin… Maia n’était pas stupide, elle repérait les petits signaux et quand elle faillit dire « les gens riches » elle se retint. Elle n’avait jamais trouvé cette « appellation » très classe et puis, elle ne voulait pas faire croire à Rachel qu’elle ressentait de l’hostilité pour les gens fortunés, ce n’était pas le cas… ça lui était égal. Tirant un peu sur sa manche en penchant la tête, Maia ne savait pas si elle devait parler de Brian. Elle n’avait pas honte, ce n’était pas ça mais, enfin… bien sur, elle doutait fort que Rachel soit une de ses personnes qui prendrait un malin plaisir à rappeler que Maia n’avait que de bonnes notes à cause de son père mais, n’empêche qu’elle hésitait.

- Mon père, il est prof d’Histoire !

Pourquoi faire autant d'histoire pour une chose aussi futile? Maia se mordit légèrement la lèvre. C'était un peu stupide, elle le savait bien mais le fait est que... aaah, les adolescents et leur réactions tordues! La brunette n'était pas une de ses filles torturées et contrariées pour le moindre soucis, elle n'avait pas de soucis. Mais quand une chose venait chambouler sa petite vie bien tranquille, Maia devenait compliquée. Haussant les épaules lentement en soupirant, la Maia sourit à Rachel et ne rajouta rien... se sentait mal à l'aise, elle préfèra regarder l'heure une autre fois.

Voir le profil de l'utilisateur http://breaking-free.forumactif.org/breaking-free-has-one-too-f4

21Where is my bus? (PV Maiara) Empty Re: Where is my bus? (PV Maiara) le Sam 6 Sep - 1:52

Sarah Taylor

Sarah Taylor
    (( admin ))
    death is peaceful, easy. life's harder

Rachel ne réalisait toujours pas qu'elle habitait à quelques mètres de chez Mlle Hartigan sans s'en être rendue compte jusqu'ici. Elle était plutôt bonne observatrice d'habitude. Soit. Elle ne pourrait plus ramener des jeunes hommes à son appartement en toute sérénité, sans penser qu'elle risquerait de se faire repérer par l'infirmière scolaire qui, sans doute, n'hésiterait pas à lui en toucher un mot ou à lui montrer le fonctionnement d'un préservatif sur une banane ou un "jouet" translucide la prochaine fois qu'elle se tordrait la cheville en cours de sport. Bien évidemment, Rachel ne ramenait pas des hommes chez elle. Voyons. Mais elle avait parfois en tête de se mettre à vivre une vie de débauche où tout n'est que plaisir, sans penser aux lendemains. Heureusement - ou malheureusement, tout est une question de point de vue - Rachel était bien trop raisonnable et rationelle pour se lancer dans ce genre d'existence. Elle pensait trop. Bon, il lui arrivait bien sûr de s'enfiler quelques coups dans le nez et de se mettre à danser de façon suggestive lors d'une fête entre amis, mais des véritables folies, elle n'en faisait que par courage. Jamais pour son propre plaisir.

Après avoir rit à son "Je voâ", Rachel tiqua légèrement quand son interlocutrice reprit la parole pour lui annoncer le métier de sa mère. La jeune fille remarqua que Maia avait bloqué sur le mot riche, probablement pour ne pas la heurter. C'était donc si flagrant que ça? Oui, bien sûr, elle avait cette façon de se tenir, cette façon de s'exprimer qui la rattachait à une certaine classe sociale. Cependant, elle avait toujours adopté cette attitude et ce bien avant d'être "riche". Elle n'avait pas changé, elle. Par contre, les autres et leur regard n'étaient plus les même. Rachel afficha tout de même un sourire.


- Ouai, les riches et leurs facéties... Elle doit en voir de toutes les couleurs!

En disant cela, Rachel pensa à Thelma. Sa mère était plutôt ridicule quand elle s'y mettait. Sans parler de Richy qu'elle voyait encore vêtu exclusivement de son slip kangourou en velours léopard en train de s'enfiler un pot entier de terrine hors de prix à la petite cuiller, à deux heures du matin. Beurk. La jeune fille se secoua discrètement la tête pour enlever cette vision d'horreur de son esprit. Rachel releva plus tard que Maia vivait, comme elle, loin de sa mère. Elle se demanda un instant si Maia était aussi soulagée qu'elle du fait de cette distance, mais finit par estimer que tout le monde n'était pas dans sa situation. De plus, la miss était jeune. A cet âge, on est parfois encore proche de ses parents. Maia parla ensuite de son père, qui était prof d'Histoire, ce qui égaya la curiosité de Rachel.

- Prof d'Histoire? Dans quel lycée?


Peut-être était-il à East High! Entre l'infirmière scolaire et le prof d'Histoire, cela ferait un sacré nombre de coïncidences pour une seule soirée! Rachel décroisa les jambes, puis décolla la plante de son pied de la semelle de ses talons qui commençaient légèrement à la faire souffrir. Elle courrait dessus depuis le matin et malgré l'entraînement intensif qu'elle s'était fait subir à Paris, elle avait encore mal en fin de journée.


_________________

    Sarah T.
    One flight down
    There's a song on low
    And your mind just picked up on the sound
    Now you know you're wrong
    Because it drifts like smoke
    And it's been there playing all along
    Now you know
    Now you know.

Where is my bus? (PV Maiara) 29et2bp
Voir le profil de l'utilisateur http://breaking-free.forumactif.org/breaking-free-has-one-too-f4

22Where is my bus? (PV Maiara) Empty Re: Where is my bus? (PV Maiara) le Mer 24 Sep - 11:42

Lauren Strauss

Lauren Strauss
used member - get your rank ?
Maia prit une légère moue amusante quand Rachel reprit la parole. La miss n’avait jamais manqué de rien. Elle n’était pas riche mais décidément pas pauvre, elle était entre les deux. Enfin, plus qu’entre les deux… ses parents avaient de l’argent, était-ce si important que ça? Pour Maiara, l’argent était important mais pas assez pour qu’elle s’y intéresse vraiment. Peu lui importait que son père gagne beaucoup ou pas, tout ce qu’elle demandait c’était de ne pas mourir de faim… ce qui était légitime après tout. S’humectant les lèvres en retournant son joli minois souriant vers Rachel, la brunette fronça les sourcils quant à la dernière question de Rachel et c’est dans un sourire quelques peu nerveux qu’elle lança sans trop y réfléchir :

- Dans le notre! A East High!

La Latina hocha légèrement la tête pour appuyer sa réponse et leva légèrement les yeux en l’air faisant alors mine de regarder le ciel étoilé. Elle n’avait jamais cru Katie Spencer, une amie de Washington, qui lui avait dit qu’avoir un parent prof dans sa propre classe était étrange. Elle n’avait jamais vraiment comprit pourquoi mais à cette époque, elle n’avait jamais encore côtoyée la classe de Brian. Maintenant, elle comprenait. Elle n’avait pas honte de ça, oh non, jamais… mais les élèves qui savaient qu’elle était la fille du professeur d’histoire en salle 21 avaient toujours des réactions étranges. Elle se forçait à penser que ça lui était égal, mais en réalité… ça ne l’était pas vraiment. Cela la gênait un peu qu’on la prenne pour une tricheuse ou une privilégiée parce que ce n’était absolument pas le cas. Elle obtenait toutes ses fabuleuses et excellentes notes grâce à elle et au travail sans relâche qu’elle effectuait tous les jours après l’école. Passant une main sous sa longue chevelure, la jeune fille reposa son regard sur Rachel et plissa les yeux.

- On commence à prendre le chemin, mon père ne devrait pas tard… oh!

Le mobile de Maia vibra. Elle fut saisi et c’est tout en sortant son téléphone de son sac que la brunette fronça une nouvelle fois les sourcils, lisant avec intérêt le sms qu’elle venait de recevoir. C’était Brian, bien sûr. Il ne pourrait pas venir les chercher. Maia ne voulait pas savoir pourquoi, cela le regardait mais elle se doutait que tout ça avait un rapport avec des un gros tas de copies en retard. L’adolescente se mordit alors la lèvre en tenant fermement son portable entre ses doigts et serrant les dents tout en souriant.

- On va devoir rentrer à pied, je suis vraiment désolée…

Voir le profil de l'utilisateur http://breaking-free.forumactif.org/breaking-free-has-one-too-f4

23Where is my bus? (PV Maiara) Empty Re: Where is my bus? (PV Maiara) le Dim 28 Sep - 15:55

Sarah Taylor

Sarah Taylor
    (( admin ))
    death is peaceful, easy. life's harder

- Oh, c'est marrant ça! C'est qui?

Bon d'accord, ce n'était pas vraiment hilarant. C'était même loin de l'être. Mais les petits hasards de la vie la faisaient toujours sourire. Rachel ne croyait pas au destin, à une espèce de fortune incarnée qui aurait pris un malin plaisir à inscrire dans un grand livre les plus intimes et insignifiants détails de la vie de chaque homme, du début jusqu'à la fin des temps. Elle trouvait cela légèrement orgueilleux que de prétendre être les héros d'un plan cosmico-métaphysique. Pour Rachel, les hommes étaient seuls responsables de leur destinée, et c'était bien mieux ainsi. La jeune fille croyait en un certain hasard. Et c'était justement pour cela que les coïncidences l'amusaient.

Maia lui annonça ensuite qu'elles allaient devoir rentrer à pied. Un frisson d'effroi la parcourut. La jeune fille n'était pas franchement rassurée à l'idée de parcourir plusieurs kilomètres dans le noir. Avant, tout cela n'aurait pas été un problème pour elle. Avant, Rachel se foutait même gentillement des chochottes qui avaient peur de sortir la nuit. Elle cacha vite ses appréhensions derrière un sourire rassurant, et balança légèrement la tête. Tout en parlant, elle plongea la main de son sac et se mit à fouiller à l'intérieur avant de décroiser ses jambes et de se redresser.


- C'est rien miss, ça m'évitera de culpabiliser quand j'engloutirai mon plat macaronis au fromage en rentrant!

Rachel se leva, attrapa son sac à bout de bras et se dégagea de l'abribus. Ce n'était pas si grave après tout. Elle n'était pas seule, et Albuquerque n'était pas non plus la capitale du crime. Et puis, il n'était pas si tard que ça. La miss passa la main dans ses cheveux et regarda aux alentours en fronçant les sourcils.

- On ferait bien de se mettre en route si on veut éviter de croiser des...

Elle fut coupée dans sa phrase par le délicieux et doux bruit d'un ivrogne "soulageant" ainsi son estomac en rejetant bruyamment la quantité de boisson qu'il venait d'ingérer, comme le témoignaient les bouteilles qui parsemaient la parcelle de trottoir telles des quilles de bowling après un strike. Une bénédiction, certes, pour le foie dudit homme mais Rachel, elle, aurait pu s'en passer. La miss fit une petite grimace avant de se tourner vers Maia.

- .. d'autres dégénérés alcoolisés.


_________________

    Sarah T.
    One flight down
    There's a song on low
    And your mind just picked up on the sound
    Now you know you're wrong
    Because it drifts like smoke
    And it's been there playing all along
    Now you know
    Now you know.

Where is my bus? (PV Maiara) 29et2bp
Voir le profil de l'utilisateur http://breaking-free.forumactif.org/breaking-free-has-one-too-f4

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum